11/09/2018 
 
Le décret réformant le financement des mesures de protection juridique, publié au JO du 31 août, entre en vigueur le 1er septembre. Dès la loi de finances 2018, l’UNAF a dénoncé une réforme qui consiste à augmenter la participation des personnes vulnérables dont la plupart sont extrêmement démunies, pour combler la baisse des dotations financières de l’Etat. Même amoindries par la mobilisation du secteur, ce décret va avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie des personnes protégées et sur leur relation avec leurs mandataires.

Ce que l’intervention de l’UNAF, des UDAF et d’autres fédérations, a permis d’éviter

- Une sanction spécifique des allocataires de l’AAH et des bénéficiaires des minima sociaux : Notre intervention a permis de sauvegarder l’AAH et le SMIC comme références pour déterminer les taux de participation. Elle a également permis de modérer la participation des personnes qui perçoivent l’AAH ou moins. En revanche, la suppression de la franchise exonérant la tranche de ressources de 0 € à l’AAH aura des conséquences dramatiques sur les personnes ayant de très faibles ressources (dès 1€ au-dessus de l’AAH).

- Un calendrier inconséquent : Ce décret, qui aurait dû s’appliquer en avril, menaçait de paraitre en plein été, au détriment de l’information des personnes et de l’organisation des services. Même si nous avons obtenu son report à la rentrée, sa mise en œuvre reste particulièrement difficile.

Premier poste de dépenses pour la majorité des familles devant le logement et les transports, l'alimentation est au cœur de leurs préoccupations sous bien d'autres aspects : consommation, santé, éducation, religion, développement durable... L'UNAF dédie un numéro double de sa revue trimestrielle à ce sujet très transversal.

« Réalités Familiales » édité par l’UNAF : « Familles connectées »

Les écrans et les outils numériques sont omniprésents dans le quotidien de chacun, dès le plus jeune âge. Comment les familles composent-elles avec cette situation ? Dans un monde technologique en mouvement, y a-t-il des règles et des principes fiables sur lesquels les parents peuvent s’appuyer ? Comment tirer le meilleur de ces technologies tout en préservant ses enfants du « pire » ?

C’est à cet exercice que l’UNAF s’est attelée en invitant une vingtaine d’experts à contribuer à ce numéro de Réalités familiales. Dans une optique résolument positive et pratique, les différentes interventions d’experts et acteurs de terrain décryptent, expliquent et proposent des moyens d’agir.

"L'union dait la force !" Nouveau Réalités Familiales édité par l'Unaf Communiqué de presse n°14

En se dotant d’une politique familiale volontariste, le gouvernement a accordé une valeur sans précédent au monde associatif en créant l’UNAF et les UDAF, des partenaires institutionnels, unissant les associations familiales dans leur diversité, pour représenter et défendre intérêts de l’ensemble des familles. Aujourd’hui comment fonctionnent ces unions ? quels sont leurs enjeux ? Comment représentent-elles les 18 millions de familles qui vivent en France ?