Stop à la violence !


La colère qui éclate soudainement, révèle des fractures et une désespérance qui couvent depuis des années.
Depuis de nombreux mois, l’UNAF alerte sur cette perte de confiance grandissante de la part des familles. Perte de pouvoir d’achat, baisse de prestations, inquiétudes sur les conséquences des réformes, sentiment de toujours contribuer davantage sans compensation par rapport à l’effort demandé : autant de signaux d’alarme qui ont dégradé la confiance des familles dans notre système de redistribution. Lors des présidentielles de 2017, l’UNAF avait demandé à l’ensemble des candidats d’être au plus près des attentes réelles des familles ; elle avait avancé 10 propositions concrètes en ce sens.
Il y a urgence à agir pour redonner confiance aux familles.

Mais aujourd’hui, rien ne justifie les appels à la violence, la mise en danger de la vie d’autrui, les destructions des biens. Dans un contexte d’embrasement, irresponsables sont ceux qui soufflent sur les braises !
Face à la gravité de la tournure des évènements, nous invitons l’ensemble des familles, soucieuses de la sécurité de leurs enfants, de leurs jeunes, à ne pas prendre le risque d’alimenter cette violence.
Ce sont les plus vulnérables qui en seront les premières victimes.

Il est urgent d’apaiser les tensions et de retrouver les chemins du dialogue. Aucune solution ne devrait passer par la violence.

Retrouvez le CP n°19 >> ICI

 

La biennale de l’Udaf du Val-de-Marne :
« Proches aidants : Quelles réalités, quelles capacités à agir ? »

de 9h à 16h30 à la maison des syndicats Créteil

Journée gratuite sur inscription : ICI
Programme disponible >> ici



Un moment fort de partage sur les problématiques départementales liées à l’aide aux aidants, à la continuité de parcours des personnes dépendantes (perte d’autonomie, handicap), cette rencontre s’adresse à l’ensemble des acteurs du secteur social, médico-social et sanitaire mais également aux familles pour leur permettre de s’informer et de partager leur réalité. Le Val-de-Marne est un département riche de dispositifs et d’acteurs dont les bonnes pratiques doivent être valorisées.

 

 

Matinée.
Parcours de vie : entre reconnaissance et adaptation avec la vision de trois experts : politique, psychologie et de terrain

Promouvoir les droits des proches aidants en Europe
Stecy Yghemonos - Directeur exécutif Eurocarers
Quelles sont les effets de la situation d'aidance sur les enfants et adolescents aidants et l'impact sur leur avenir ?
Amarantha Bourgeois, Directrice de l’Association Nationale Jeunes AiDants Ensemble JADE
Virginie Boudier, Psychologue à l’association JADE
Des réalisations pour les proches aidants : l’accompagnement des capacités à agir
Florence Leduc – Présidente de l’Association Française des aidants 

 

Après-midi.
Accompagner le parcours des proches aidants : acteurs et perspectives selon un point de vue sociologique de Franck Guichet.
Table ronde Des ressources adaptées aux réalités familiales en Val-de-Marne  réunissant des professionnels et bénévoles œuvrant auprès des aidants : Ligue contre le Cancer 94, la Maison des aidants ABCD, l’accueil de jour Handi-Répit et l’association Avec nos proches.

Journée gratuite sur inscription : ICI

Programme prochainement disponible.

 

Chargée d’une mission interministérielle sur la protection juridique des personnes les plus vulnérables, la magistrate Anne Caron-Déglise a rendu son rapport au Gouvernement. L’UNAF, qui a largement participé à la concertation, salue le remarquable travail réalisé malgré l’étendue et la complexité du sujet. Ce rapport est inédit : des propositions concrètes d’amélioration, une feuille de route précise, une dynamique positive et constructive. Le large consensus obtenu permet à tous les acteurs d’être mobilisés pour sa mise en œuvre. Aujourd’hui, il appartient au Gouvernement de se saisir de ce plan d’action pour qu’il ne reste pas un vœu pieux. Il faut un véritable pilotage qui passe par la nomination d’un délégué interministériel. 
 
Un diagnostic partagé
Des insuffisances dans la prise en compte de la volonté de la personne vulnérable, tout comme dans le soutien à son autonomie.
Une profession de mandataire judiciaire à la protection des majeurs manquant de reconnaissance, malgré son rôle essentiel.
Un pilotage de l’action publique inexistant.

L'association SOFI-ADFI 94 organise le 2ème samedi matin de chaque mois de 10h à 12h00 à Choisy le Roi sur rendez-vous  un groupe de paroles : "la matinale des parents" !

Si vous même ou un proche avez une experience douloureuse ou un vécu pénible en relation avec :
une secte, une philosophie, une religion, une radicalisation, une thérapie, une groupe, une personne,
vous paraîssant inquiétant, voir envahissant :

L'ASSOCIATION SOFI-ADFI 94 PROPOSE D'EN PARLER ENSEMBLE DANS UN CADRE LAÏQUE

13/09/2018 
 
Le Président de la République vient de dévoiler la stratégie de lutte et de prévention contre la pauvreté. L’UNAF, qui a activement contribué à la concertation et aux travaux préparatoires y retrouve des approches et des propositions qu’elle a avancées et défendues.

Des approches partagées

• Impliquer les familles. Cette stratégie est orientée sur les enfants et les jeunes. L’UNAF est d’accord pour agir très tôt sur les trajectoires de vie. Elle a également réussi à faire progresser l’idée que pour aider les enfants et les jeunes, il faut aider leurs familles.

• Agir par l’accès à l’emploi car la médiocrité de l’emploi et le chômage sont les premières causes de pauvreté des 2,8 millions d’enfants pauvres et de leurs 3,2 millions de parents. Pour l’UNAF, la clef majeure pour favoriser l’accès ou le maintien dans l’emploi, est d’améliorer la conciliation vie familiale-vie professionnelle.

Les conditions de la réussite des actions en direction des familles Pendant la concertation, l’UNAF a proposé plusieurs actions, aujourd’hui inscrites dans la stratégie. Des conditions sont toutefois nécessaires pour assurer leur réussite.