Créés en 2016 à l’occasion des 50 ans de l’association, Les Cahiers de l’Udaf du Val de marne, sont alimentés par des études, des recherches d’experts et des expériences professionnelles dans les domaines retenus. Ils nous permettent de nous enrichir des réalités sociales et humaines qui touchent aujourd’hui, directement ou indirectement, les familles du Val-de-Marne.

Les Cahiers de l’UDAF du Val de marne ont pour objectif d’alimenter la réflexion, en tant que revue de référence, sur tous les sujets des réalités familiales et professionnelles du Val-de-Marne.

Cahiers de l'Udaf du Val-de-Marne n°2 - Décembre 2017

"Acès aux droits et aux soins des personnes vulnérables : Une responsabilité partagée"

La notion d’accès aux soins désigne la modalité, matérielle et sociale d’accéder aux soins. L’accessibilité se traduit par la proximité ou l’éloignement des prestataires, la capacité financière de recourir à des services de santé, mais également la volonté d’avoir recours aux soins, ou encore d’avoir la conscience de l’ensemble des dispositifs existants.

Pour éclairer ces propos, Paul Dourgnon démontre que le renoncement aux soins est socialement différencié : les personnes les plus pauvres renoncent davantage et les personnes qui renoncent à des soins pour des raisons financières ont une probabilité plus élevée de voir leur état de santé se dégrader. Ces résultats montrent qu’une meilleure équité d’accès aux soins, permet de diminuer les inégalités sociales de santé et conforte la position des institutions sur la question du rôle des systèmes de santé et plus particulièrement du recours aux soins.

L‘évolution de la société, notamment structurée à travers l’échange numérique et la mise en réseau, tend à favoriser l’exclusion sociale. Celui qui n’aura pas d’accès ne saura pas s’orienter dans les réseaux futurs de la société, il sera exclu du système de manière encore plus radicale qu’à l’heure actuelle. Cette analyse renforce l’intérêt de la notion d’accès pour réfléchir à l’évolution de nos systèmes de soins et aux politiques de santé qui y sont associées.

L’enjeu actuel est bien de travailler et d’agir ensemble pour un système de soins solidaire. Un système compréhensible, sans rupture non souhaitée, composé de personnes bien informées, libres d’exprimer leur volonté, de politiques publiques, cohérentes et alignées vers le même objectif au service d’une population, de services décloisonnés, d’acteurs professionnels qui se connaissent, collaborent et développent des actions de proximité, des modalités d’accompagnement adaptées à chaque situation de façon souple et continue.

Dans ce souci de réduire l’exclusion et les inégalités, l’Udaf en tant qu’acteur du champ médico-social du territoire fait appel à ses partenaires de terrain afin de rendre visible l’articulation des acteurs qui permet aujourd’hui de répondre aux besoins en terme de soins des personnes vulnérables. La nécessaire adaptation du parcours de soins existant en fonction des conditions de l’usager, fait partie du soin de la personne. Vous trouverez à travers ce numéro la richesse des propos évoqués tout au long de cette journée.

Cahiers de l'Udaf du Val-de-Marne n°1 - Décembre 2016

L'avenir du bénévolat, "L’engagement associatif de demain... Quelle place pour la relève associative ?"
Dans un monde en pleine mutation sociale, économique, culturelle et politique, quelles sont les motivations de l’engagement bénévole ? Quelles sont les limites à la professionnalisation des bénévoles ? Ne risquent-ils pas d’y perdre ce qu'ils apportent en plus par rapport aux professionnels ?
Le bénévolat s’adresse aux secteurs aussi divers que le sport, les loisirs, les services sociaux, la santé, l’éducation et la culture, l’aide humanitaire ou l’environnement. Il semble qu’il n’échappe pas à une certaine professionnalisation rendue nécessaire par la complexité croissante et la technicité des tâches et des activités exercées au sein des associations. Cette évolution ne doit pas conduire, au risque de lui faire perdre son âme, à la disparition du rôle d’avant-garde que joue le bénévolat fondé sur des valeurs d’altruisme, de solidarité et d’humanité.

A partir des constats liés à l’évolution de la société, l’idée est de se pencher collectivement sur l’avenir du bénévolat, de l’engagement associatif et de définir ce que cela implique.